La Démarche

Fédérer les élèves de diverses écoles d'ingénieurs pour proposer des idées concrètes d'évolution des formations aux administrations et à la commission des titres d'ingénieurs. En savoir plus...

Moins de 10% des élèves-ingénieurs se disent créatifs et intelligents!

A la question : « Comment vous décririez-vous ? » : un quart des élèves-ingénieurs se considèrent comme sociables, méthodiques, persévérants, travailleurs, compréhensifs et raisonnables. Moins de 10 % se disent confiants dans leurs capacités, ambitieux, aimant les machines (8,7 %), créatifs, intelligents (7,6 %), avec des capacités de leader ou intuitifs. Et 1 % se déclarent passifs.
Il est à noter que les élèves-ingénieurs dressent un portrait plutôt sévère d’eux-mêmes. Ils se reconnaissent des qualités plutôt scolaires : méthodiques, persévérants, travailleurs, mais ne s’attribuent pas des qualités créatives : intelligence, intuition, créativité. Enfin, moins de 1 % se décrivent sûr d’eux.

/.../

L’élève-ingénieur pendant ses études
Dès leur entrée en école d’ingénieurs, certains élèves ressentent un malaise qui peut conduire au désir d’abandon du cursus (30 %). Mais concrètement peu d’élèves-ingénieurs abandonnent effectivement leurs études. Ce sentiment de malaise peut être lié :
- au manque d’information sur le métier d’ingénieur, ce qui empêche les étudiants de se projeter dans l’avenir ;
- à des facteurs internes comme le manque de confiance en soi ;
- à des facteurs externes comme le manque  d’orientation ou un encadrement insuffisant dans l’école.
Le moment le plus difficile reste le commencement des études.
La communication est un élément essentiel dans la réussite des études. Les élèves ont besoin de parler de leurs problèmes avec d’autres personnes (par exemple, au sein d’un service d’orientation ou avec des tuteurs). D’autre part, du point de vue des conditions de travail personnel, il est vital que pour la poursuite de leur parcours scolaire, les élèves soient soutenus par leur famille.
Fort est de constater que l’élève-ingénieur se sente de mieux au fur et à mesure qu’il avance dans son cursus :
- la confiance en soi augmente (+ de 66 % des élèves ingénieurs pensent que leur capacité d’analyse et de critique ainsi que leur aptitude à communiquer s’accroissent durant les études) ;
- il devient plus exigeant quant à leur environnement de travail ;
- il devient plus exigeant quant aux infrastructures de l’école : informatique, bibliothèques, laboratoires, ateliers. Il privilégie son « bien-être ».

/.../

A la question :  « Quels facteurs externes vous encouragent à persévérer dans vos études ? »,  les quatre facteurs les plus cités comme étant le plus encourageants ont été :
En revanche, les facteurs considérés par les élèves comme étant fortement décourageants pour la poursuite des études ont été :
A la question :  « Avez-vous jamais pensé abandonner vos études d’ingénierie ? »,  les élèves ingénieurs répondent par la négative à 70 % mais 30 % reconnaissent qu’ils y ont déjà songé.
Les raisons invoquées le plus souvent ont été :
- les mauvais résultats aux examens,
- les perspectives de carrières futures qui ne convient pas et
- les cours dispensés qui ne répondent pas aux attentes.
Les élèves-ingénieurs ont avoué avoir pensé dans ces conditions à soit arrêter complètement leurs études, soit se réorienter vers les sciences humaines et sociales ou enfin changer de spécialité toujours dans un cursus d’ingénieur.

Extraits de l'étude #1 du CDEFI, La motivation des élèves ingénieurs dans le choix de leurs études, septembre 2009

0 commentaires to “ Moins de 10% des élèves-ingénieurs se disent créatifs et intelligents! ”

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.