La Démarche

Fédérer les élèves de diverses écoles d'ingénieurs pour proposer des idées concrètes d'évolution des formations aux administrations et à la commission des titres d'ingénieurs. En savoir plus...

Le site web nouvelingenieur.fr est en ligne !



A partir de maintenant, les actualités seront postées sur ce site. Le blog ne sera plus mis à jour.

Une rencontre d'étudiants entrepreneurs : Le Mash-up

Comme nous le mentionnions dans la précédente note, le développement de l’entrepreneuriat étudiant est une des principales mesures recommandées par les récents rapports traitant de la formation d’ingénieur, mais aussi par les participants à notre brainstorming.

Par conséquent, nous ne pouvons que nous positionner en faveur d’un développement de la découverte de l’entrepreneuriat dans les écoles d’ingénieurs, et encourager les initiatives au sein des écoles, mais aussi en dehors. Nous vous recommandons donc vivement le prochain Mash-Up, rencontre d’étudiants entrepreneurs faisant se rencontrer des centaines de projets et de volontés le 31 mai prochain à Telecom ParisTech. Ouvert à tous les étudiants et jeunes diplômés (ingénieurs, webdesigners, développeurs, écoles de commerce, etc.), cette rencontre est organisée par une équipe issue du master Management e

t Nouvelles Technologies Telecom ParisTech-HEC Paris, après une première édition à HEC ayant rencontré un franc succès avec plus de 200 participants. Le concept de la soirée reste le même: mettre en relation les porteurs de projets à la recherche d’un talent particulier et les personnes disposant de ces derniers souhaitant rejoindre un projet.

Le thème de cette rencontre sera : Entreprendre en France et aux Etats-Unis, quelles expériences pour quelles différences ?

Le programme de la soirée est le suivant :

  • Une table ronde animée par Balloon sur le thème susnommé avec Jean-David Chamboredon, président exécutif du fond d’investissement d’ISAI Gestion et Julien Genestoux, jeune entrepreneur français fondateur de Jobetudiant.net (France) et de Superfeedr (Etats-Unis).
  • 10 pitchs portés par des étudiants et sélectionnés au préalable sur le site internet www.mash-up.fr, auront la possibilité de pitcher devant l’assistance et les deux parrains de l’événement pendant 2 minutes.
  • Soirée networking et rencontres entre porteurs de projet et entrepreneurs autour d’un cocktail. Un système simple sera mis en place : un badge de couleur sera distribué aux équipes à la recherche d’un profil particulier, un d’une autre couleur aux personnes à la recherche d’un projet à rejoindre.
  • Mot de conclusion des deux invités et remise de deux prix : celui du public et du jury.

Le Nouvel Ingénieur y sera bien sûr présent !

Consultez le site de l’événement pour vous inscrire ou pour plus d’informations : www.mash-up.fr. La sélection et les votes pour les pitchs se font sur la page Facebook. Et, surtout, n’hésitez pas à contacter l’équipe organisatrice… et à faire le déplacement le 31 mai !

Le Nouvel Ingénieur subventionne les ingénieurs entreprenants

L'innovation est un des maîtres mots du débat actuel sur les formations d'ingénieurs. Selon l’Agence pour la création d’entreprises (APCE), seul 5% des ingénieurs français créeront leur entreprise au cours de leur carrière. Ce déficit entrepreneurial est souligné à la fois par le livre blanc de l'ISAE Executive Club intitulé Réinventer le métier d'ingénieur pour en valoriser le rôle dans la société et par le rapport de l'Institut Montaigne intitulé Adapter la formation de nos ingénieurs à la mondialisation comme une des nécessaires améliorations à apporter au cursus ingénieur.

Convaincu que le Startup Weekend est une solution concrète pour donner le goût d'entreprendre, l'association Le Nouvel Ingénieur a pris la décision de subventionner 15 places pour les étudiants ingénieurs à hauteur de 50% (soit 20 € par place) pour le prochain Startup Weekend qui aura lieu à Toulouse du 13 au 15 mai.

Au travers de cette expérience les étudiants pourront proposer leurs idées, oser se lancer sur un projet qui les dépasse, travailler en collaboration avec des étudiants d'autres horizons, être assisté par des mentors et entrer en contact avec d'autres jeunes entrepreneurs à succès. A coup sûrs séduits par ces 54 heures d'effervescence, ils deviendront les ambassadeurs de l'innovation dans leurs formations.

Lien vers le Startup Weekend Toulouse : http://toulouse.startupweekend.org/

BON DE REDUCTION STARTUP WEEKEND TOULOUSE : Si vous êtes étudiant ingénieur et dans la limite des places disponibles, contactez-nous à contact@nouvelingenieur.fr

Les 22-24 Avril 2011 : Le Nouvel Ingénieur participe au Startup Weekend Paris


Le Nouvel Ingénieur sera présent au Startup Weekend Paris à l'ESCP ce week-end et pitchera un projet original qui pourrait créer un certain buzz dans l'enseignement supérieur.

Les profils recherchés pour contribuer à ce projet de start-up seront très variés et la liste suivante n'est absolument pas exhaustive :
- Design
- Enseignement
- Droit
- Communication
- Développement Web
- Journalisme

Suivez nos tweets et le hashtag #SWPA pour suivre les événements de ce week-end !

ISAE Executive Club : sauver le métier d’ingénieur

Le Nouvel Ingénieur salue le livre blanc de l'ISAE Executive Club intitulé Réinventer le métier d'ingénieur pour en valoriser le rôle dans la société et ajoute les 12 propositions avancées dans cette étude à son brainstorming Réflexion sur l'évolution de la formation en Grande École d'Ingénieur Française sur google moderator :


I. UNE VÉRITABLE OUVERTURE À LA DIMENSION INTERNATIONALE : savoir appréhender les perspectives et les contraintes d'une mondialisation irréversible. L’objectif est d’impulser un changement de dimension des écoles d'ingénieurs pour les transformer en multinationales de la connaissance technologique et scientifique. Ce chantier s’articule autour de cinq propositions :
"Impulser un changement de dimension des écoles d'ingénieurs pour les transformer en multinationales de la connaissance "

1.    Créer des sites sous label propre à l’étranger.
2.    Impliquer les communautés scientifiques et industrielles internationales dans les écoles d’ingénieurs.
3.    Définir un seuil minimal exigible de compétence à l’international.
4.    Rendre les écoles visibles sur les réseaux de communication mondiaux.
5.    Développer l'accueil et l'intégration des étudiants étrangers.

II. L’OUVERTURE À L'INNOVATION ET À L'ENTREPRENEURIAT : oser prendre des risques, banaliser et démythifier l’innovation, créer des emplois et des produits nouveaux, libérer les aspects créatifs et contribuer à la source au développement industriel. L’objectif est ici de susciter et d’accompagner l’innovation au sein des écoles d’ingénieurs et de préparer ainsi les ingénieurs à créer des entreprises à partir d’idées innovantes. Trois principales propositions :
"Préparer ainsi les ingénieurs à créer des entreprises à partir d’idées innovantes"

6.    Préparer et motiver les ingénieurs à oser et savoir développer une innovation.
7.    Préparer les ingénieurs à la création ou à la reprise d’entreprise.
8.    Rendre plus attractives les carrières en PME, et plus particulièrement dans les PME innovantes.

Concrètement, cela passe par :
– le développement de la notion d’entreprises « marraines » mettant à disposition des moyens techniques pour la réalisation des projets d’innovation d’élèves-ingénieurs ;
– la participation des élèves à des projets multidisciplinaires en collaboration avec des entreprises innovantes, des pôles de compétitivité, des labos de recherche ;
– l’insertion, dans les programmes de formation, d’un module spécifique entrepreneuriat (ou la création de chaires Innovation-Entrepreneuriat), dont le contenu, à la fois académique et pratique, permettra aux élèves-ingénieurs de mettre en œuvre leur projet de création d’entreprise dans les meilleures conditions.

III. LA MÉTAMORPHOSE DU MÉTIER : ancrer les compétences dans une bonne pratique de la recherche, s'ouvrir plus sur la société, pour en comprendre mieux les attentes. L’objectif est de valoriser l’image de l’ingénieur comme acteur essentiel du progrès et faire connaître l’ingénieur français à l’international. Les quatre actions proposées :
"Valoriser l’image de l’ingénieur comme acteur essentiel du progrès"

9.    Développer les synergies entre les formations d’ingénieur et de docteur.
10.    Réinventer les rapports entre recherche et enseignement.
11.    Renforcer les capacités managériales de l’ingénieur.
12.    Valoriser l’ingénieur comme acteur essentiel du progrès.

Ces mesures seraient relayées par : 
– la création d’environnements d’apprentissage virtuel dès l’école primaire, en jouant sur les défis futurs de l’ingénieur ;
– la promotion des projets communs grandes écoles et entreprises, de découverte et d’apprentissage des sciences et technologies pour des élèves du primaire et du secondaire ;
– la constitution d’un front uni des écoles d’ingénieurs, en vue d’un marquage global à l’international, avec l’aide de cabinets spécialisés, et d’un pilotage de la mise en place de systèmes d’accréditations et de classements internationaux.

Le 13 Avril 2011: Première réunion du Nouvel Ingénieur

Première réunion regroupant : Pierre, Thibaut, Clément et Brice dans le VIième à Paris.
Ordre du Jour:
  • Opération Communication
  • Extension du Nouvel Ingénieur à d'autres écoles
  • Benchmarking de solutions de crowdsourcing

Le 9 Avril 2011 : un nouveau membre du Nouvel Ingénieur

Pierre Simonnin, de l'école des ponts rejoint notre mouvement.
Pierre, ancien président de la JE, travaille déjà à la mise en place d'une plateforme de crowdsourcing dans son école.
Fourni par Blogger.