La Démarche

Fédérer les élèves de diverses écoles d'ingénieurs pour proposer des idées concrètes d'évolution des formations aux administrations et à la commission des titres d'ingénieurs. En savoir plus...

Le Nouvel Ingénieur trouve sa place

Le Nouvel Ingénieur commence à gagner en cohérence et à trouver sa place dans un contexte propice au changement. Ce message se donne pour objectif d'expliciter ce qu'est concrètement le Nouvel Ingénieur et de le replacer dans son contexte.

Une identification du contexte

Les révolutions populaires en cours dans le monde arabe sont les événement les plus marquants qui révèlent l'entrée dans un monde plus horizontal où les informations sont créées, partagées, échangées, transformées bien plus rapidement qu'autrefois grâce aux nouvelles technologies de la communication. Ce n'est pas un hasard si la révolution égyptienne utilise google moderator pour un brainstorming sur l'avenir : 
Ce brainstorming regroupe 40 819 personnes qui ont envoyé 51 726 idées et enregistré 1 397 790 votes.
Savez-vous quelle est l'idée qui a reçu le plus de votes favorables sur cet outil de partage d'idées?

A l'heure actuelle en France un débat a lieu sur les formations des grandes écoles d'ingénieurs. Le ton monte sur plusieurs aspects et les voix s'élèvent pour critiquer et proposer des alternatives.
Voici une petite revue de presse chronologique du débat en cours :
Mars 2011 : Idea School, 100 % innovante - Les Echos

A la lecture de ces différents articles, force est de constater que les grands absents des réflexions sur les formations d'ingénieurs sont les étudiants eux-mêmes! Pour citer Francis ROGARD, Responsable du C2i2mi, "il est vrai que bien souvent les dispositifs mis en place pour les étudiants se font sans les étudiants???".

Autre anecdote, un site équivalent à Wikileaks mais destiné à porter au grand jour les abus de l'enseignement supérieur, a vu le jour en Australie. Ce site web s'intitule Unileaks et crée un véritable buzz. Un article était publié à son propos dans l'hebdomadaire international Newsweek.

Une identification des acteurs

Cliquez sur l'image pour l'élargir
Le BNEI (Bureau National des Elèves Ingénieurs) fédère les BDE, organise des congrès et représente les élèves ingénieurs auprès des différents ministères, industriels et à l'étranger. Il est reconnu comme unique fédération représentative des élèves ingénieurs par les plus importantes instances nationales et est constitué d'élèves élus dans les bureaux des élèves des écoles d'ingénieurs.

Le CNESER (Conseil National de l’Enseignement Supérieur Et de la Recherche) est l'instance préliminaire à la prise de décision du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche sur les questions des formations du supérieur (et donc d’ingénieurs).
La CDEFI (Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d’Ingénieurs).

Le CNISF (Conseil National des Ingénieurs et Scientifiques de France), qui fédère 500 000 ingénieurs via les associations d’anciens élèves de nos écoles.

La CTI (Commission des Titres d’Ingénieur) est un organisme indépendant, chargé par la loi française depuis 1934 d’habiliter toutes les formations d’ingénieur, de développer la qualité des formations, de promouvoir le titre et le métier d’ingénieur en France et à l’étranger.

La CGE (Conférence des Grandes Ecoles) est une association (loi 1901) de Grandes Écoles d'ingénieurs, de management et de haut enseignement multiple ou spécifique, toutes reconnues par l'Etat et délivrant un diplôme national sanctionnant au moins 5 ans d'études après le baccalauréat. Elle compte aussi parmi ses membres des entreprises, des associations d'anciens élèves et des organismes.

Le Nouvel Ingénieur est un mouvement étudiant ouvert à tous (il n’y a pas de frais d’adhésion, ni de besoin d’être élu) qui se propose de jouer le rôle de feedback sur les formations de manière globale. Les évaluations des enseignements et des professeurs ne sont plus suffisantes car elles sont trop fragmentées. Pour qu’un changement ait lieu, il faut que l'ensemble des étudiants  ingénieurs s'attache à repenser leur formation.


Une identification des moyens

Le blog (http://le-nouvel-ingenieur.blogspot.com/) nous permet d'exposer l'évolution du mouvement Le Nouvel Ingénieur et sert de tribune à ses membres pour exprimer leurs opinions. Si vous souhaitez poster un article sur ce blog, n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse suivante : nouvelingenieur@gmail.com.

Le compte twitter (@nouvelingenieur) qui nous permet de suivre l'actualité du débat et de publier les citations, les articles, les événements qui vont dans le sens de notre mouvement.

La communauté facebook (Le Nouvel Ingénieur) qui permet de communiquer sur le mouvement et de donner du poids aux idées avancées. Plus nous serons nombreux à participer, plus notre visibilité sera forte et plus il y aura de chances que nous soyons écoutés et que des changements aient lieu.

Les brainstorming google moderator (Réflexion sur l'évolution de la formation en Grande École d'Ingénieur Française) est le premier outil que nous avons mis en place. A l'heure où cet article est publié, 45 personnes ont envoyé 41 idées et enregistré 574 votes. C'est un véritable espace de réflexion et d'échange porteur de changement que nous souhaitons mettre en place et nous vous invitons à apporter votre pierre à l'édifice.

0 commentaires to “ Le Nouvel Ingénieur trouve sa place ”

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.