La Démarche

Fédérer les élèves de diverses écoles d'ingénieurs pour proposer des idées concrètes d'évolution des formations aux administrations et à la commission des titres d'ingénieurs. En savoir plus...

ISAE Executive Club : sauver le métier d’ingénieur

Le Nouvel Ingénieur salue le livre blanc de l'ISAE Executive Club intitulé Réinventer le métier d'ingénieur pour en valoriser le rôle dans la société et ajoute les 12 propositions avancées dans cette étude à son brainstorming Réflexion sur l'évolution de la formation en Grande École d'Ingénieur Française sur google moderator :


I. UNE VÉRITABLE OUVERTURE À LA DIMENSION INTERNATIONALE : savoir appréhender les perspectives et les contraintes d'une mondialisation irréversible. L’objectif est d’impulser un changement de dimension des écoles d'ingénieurs pour les transformer en multinationales de la connaissance technologique et scientifique. Ce chantier s’articule autour de cinq propositions :
"Impulser un changement de dimension des écoles d'ingénieurs pour les transformer en multinationales de la connaissance "

1.    Créer des sites sous label propre à l’étranger.
2.    Impliquer les communautés scientifiques et industrielles internationales dans les écoles d’ingénieurs.
3.    Définir un seuil minimal exigible de compétence à l’international.
4.    Rendre les écoles visibles sur les réseaux de communication mondiaux.
5.    Développer l'accueil et l'intégration des étudiants étrangers.

II. L’OUVERTURE À L'INNOVATION ET À L'ENTREPRENEURIAT : oser prendre des risques, banaliser et démythifier l’innovation, créer des emplois et des produits nouveaux, libérer les aspects créatifs et contribuer à la source au développement industriel. L’objectif est ici de susciter et d’accompagner l’innovation au sein des écoles d’ingénieurs et de préparer ainsi les ingénieurs à créer des entreprises à partir d’idées innovantes. Trois principales propositions :
"Préparer ainsi les ingénieurs à créer des entreprises à partir d’idées innovantes"

6.    Préparer et motiver les ingénieurs à oser et savoir développer une innovation.
7.    Préparer les ingénieurs à la création ou à la reprise d’entreprise.
8.    Rendre plus attractives les carrières en PME, et plus particulièrement dans les PME innovantes.

Concrètement, cela passe par :
– le développement de la notion d’entreprises « marraines » mettant à disposition des moyens techniques pour la réalisation des projets d’innovation d’élèves-ingénieurs ;
– la participation des élèves à des projets multidisciplinaires en collaboration avec des entreprises innovantes, des pôles de compétitivité, des labos de recherche ;
– l’insertion, dans les programmes de formation, d’un module spécifique entrepreneuriat (ou la création de chaires Innovation-Entrepreneuriat), dont le contenu, à la fois académique et pratique, permettra aux élèves-ingénieurs de mettre en œuvre leur projet de création d’entreprise dans les meilleures conditions.

III. LA MÉTAMORPHOSE DU MÉTIER : ancrer les compétences dans une bonne pratique de la recherche, s'ouvrir plus sur la société, pour en comprendre mieux les attentes. L’objectif est de valoriser l’image de l’ingénieur comme acteur essentiel du progrès et faire connaître l’ingénieur français à l’international. Les quatre actions proposées :
"Valoriser l’image de l’ingénieur comme acteur essentiel du progrès"

9.    Développer les synergies entre les formations d’ingénieur et de docteur.
10.    Réinventer les rapports entre recherche et enseignement.
11.    Renforcer les capacités managériales de l’ingénieur.
12.    Valoriser l’ingénieur comme acteur essentiel du progrès.

Ces mesures seraient relayées par : 
– la création d’environnements d’apprentissage virtuel dès l’école primaire, en jouant sur les défis futurs de l’ingénieur ;
– la promotion des projets communs grandes écoles et entreprises, de découverte et d’apprentissage des sciences et technologies pour des élèves du primaire et du secondaire ;
– la constitution d’un front uni des écoles d’ingénieurs, en vue d’un marquage global à l’international, avec l’aide de cabinets spécialisés, et d’un pilotage de la mise en place de systèmes d’accréditations et de classements internationaux.

0 commentaires to “ ISAE Executive Club : sauver le métier d’ingénieur ”

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.