La Démarche

Fédérer les élèves de diverses écoles d'ingénieurs pour proposer des idées concrètes d'évolution des formations aux administrations et à la commission des titres d'ingénieurs. En savoir plus...

Netexplorateur : La révolution des interfaces

En 1492, lorsque Gutenberg invente l'imprimerie, les réactions sont vives : "On va perdre la mémoire!", "C'est la ruine des copistes!". A l'époque, les élites cultivées connaissent des dizaines de livres et les ont en tête au mot près. Les livres sont trop précieux pour être transportés en voyage. L'imprimerie a permis la diffusion de l'esprit des lumières et a finalement contribué à créer de nombreux emplois.

Gutenberg lance son invention en convainquant le Pape qu'il peut imprimer la bible en plus gros caractères et en plusieurs exemplaires. Le Pape accepte et c'est ce qui lance l'imprimerie. Sans le savoir, il participe à ce qui sera la cause de la Réforme protestante.

Cet exemple illustre deux effets qui se produisent lorsqu'un changement bouleverse les choses :
- l'effet de myopie : on fait les anciennes choses avec la nouvelle invention
- l'effet de chenille : on porte des jugements avec les anciennes valeurs qui sont périmés

Actuellement la peur de la perte de mémoire générale liée à l'émergence d'internet est de nouveau d'actualité. Cette fois elle est remplacée par le développement du point de vue : le media est roi, plus le contenu.

On assiste à une destruction :
- du temps : tout arrive en simultané
- de l'analyse et du traitement qui sont désormais délégués aux machines
- des compétences sémantiques

C'est une rupture anthropologique qui a lieu.


D'après la conférence de Jean-Louis CONSTANZA - ORANGE Vallée au Forum Netexplorateur du 04/02/2011 à l'UNESCO

0 commentaires to “ Netexplorateur : La révolution des interfaces ”

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.